Telle est une des questions posées aux jeunes invités par le Centre Socio-Culturel d’Etouvie dans le cadre d’une semaine consacrée à la culture.